Fermeture temporaire de la RN 22 - rencontre entre le chef du gouvernement andorran et le préfet de la région Occitanie - La France en Andorre

Fermeture temporaire de la RN 22 - rencontre entre le chef du gouvernement andorran et le préfet de la région Occitanie

Fermeture temporaire de la RN 22 - rencontre entre le chef du gouvernement (...)

Mardi 30 avril 2019, Etienne Guyot, préfet de la région Occitanie, a reçu Antoni Marti, chef du gouvernement d’Andorre, accompagné de Jordi Torres, ministre de l’aménagement du territoire, et de Cristina Rodriguez, ambassadeur d’Andorre en France, afin d’évoquer la fermeture temporaire de la RN22 et ses conséquences.

En raison d’un glissement de terrain sur la RN22, l’unique voie d’accès directe entre la France et l’Andorre, via le Pas de la Case, est fermée
à la circulation à partir de L’Hospitalet-près-l’Andorre depuis samedi. Les autorités andorranes ont été informées en amont de la décision de
fermeture. Des déviations ont été mises en place par la RN 320 en direction de Bourg-madame et par la RN 20 et le tunnel à péage du Puymorens.

Le préfet a assuré le chef du gouvernement de l’entière mobilisation de la France, qui met tous les moyens en oeuvre (notamment financier et humain) pour permettre la réouverture de la route dans les meilleurs délais.

Compte tenu des premiers constats sur le terrain, une réouverture (en alterna) dans environ quatre semaines est l’hypothèse la plus probable. Dans le scénario le plus favorable en termes d’aléas (météorologique, configuration du talus, etc…) la route pourrait même éventuellement être rouverte plus tôt. Mais en tout état de cause, aucune réouverture n’est envisageable avant deux semaines.

Pendant cette période de fermeture de la route, les services de l’Etat continuent en parallèle à explorer des possibilités alternatives d’accès
au Pas de la Case, selon des hypothèses qui évolueront en fonction de l’avancée du chantier. Étant entendu que seules les solutions présentant toutes les garanties en matière de sécurité pourront être retenues.

Le chef du gouvernement et le préfet ont convenu de rester en contact permanent pendant toute cette période, tandis que les équipes techniques françaises et andorranes échangeront quotidiennement. Une nouvelle réunion entre le chef du gouvernement et le préfet de région se tiendra à Toulouse le 13 mai prochain, pour faire le point sur l’avancée des travaux et affiner le calendrier de réouverture de la route.

Dernière mise à jour le : 2 mai 2019
Retour en haut