Jean-François Zygel improvise sur Bach

Compositeur et pianiste improvisateur, Victoire de la Musique 2006, Jean-François Zygel renouvelle le concert classique en l’ouvrant à l’improvisation, aux musiques du monde et à la chanson. Homme de spectacle, il est aussi professeur au Conservatoire de Paris, où il a fondé il y a quinze ans la classe d’improvisation au piano. Depuis 2015, il anime l’émission La Preuve par Z sur France Inter tous les samedis de 12h à 13h.
« C’est quand même une drôle d’histoire, l’improvisation. Le public ne sait pas ce qu’il va entendre et l’improvisateur ne sait pas ce qu’il va jouer. Quand on improvise, il faut être à la fois à son affaire et ailleurs, comme dédoublé. Moi j’ai l’impression d’avoir toujours improvisé. J’en ai fait un métier.

Ce soir, une fois de plus, je me dis que Bach est un de mes plus vieux amis. J’espère qu’il me pardonnera de lui avoir chipé un rythme, une mélodie, quelques accords. Le mieux serait qu’il n’en sache rien. Ça reste entre nous ? » demande Jean-François Zygel.

Le concert aura loeu le 22 novembre, à 21h, à l’Auditorium National d’Ordino. Les places sont à la vente au prix de 20 € et 5 € (tarif scolaire) sur la billetterie des spectacles et à l’Office de Tourisme d’Andorre la Vieille.

Dernière modification : 27/09/2017

Haut de page