Hommage aux victimes de l’attentat commis à Paris le 7 janvier 2015

Allocution de l’Ambassadrice prononcée lors de l’hommage aux victimes

Ambassade de France en Principauté d’Andorre – 8 janvier 2015

Monsieur le Ministre de la Culture, Madame la Ministre de la Santé, Messieurs les représentants des Coprinces, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux, Madame et Monsieur les conseillers consulaires,
Chèr-e-s compatriotes,
chèr-es-s ami-e-s de la France et de la liberté,

Merci d’avoir répondu à notre appel pour rendre ensemble hommage aux victimes de l’ignoble attentat perpétré hier, à Paris, contre Charlie Hebdo.
Douze personnes sont mortes dans cette fusillade d’une extrême violence et plusieurs autres ont été gravement blessées.
Aujourd’hui est une journée de deuil national, de profonde émotion et de recueillement.

Ainsi que l’a dit notre Président « c’est la République toute entière qui a été agressée. La République, c’est la liberté d’expression. La République, c’est la culture, c’est la création, c’est le pluralisme, c’est la démocratie. C’est cela qui était visé par les assassins. C’est l’idéal de justice et de paix que la France porte partout sur la scène internationale et ce message de paix, de tolérance que nous défendons aussi à travers nos soldats pour lutter contre le terrorisme et le fondamentalisme. »

Les meilleures armes contre la barbarie ce sont la dignité, l’unité, la solidarité pour défendre nos valeurs fondamentales.

La traque des suspects se poursuit avec détermination. Elle va aboutir. La justice doit et va passer. Les actes violents de vengeance ne pourraient qu’aggraver les choses.

La solidarité mondiale est immense. Elle s’est manifestée avec une chaleur à la hauteur du drame qui nous frappe. A cet égard je tiens à remercier du fond du cœur les autorités andorranes, M. le Sindic general, M. le chef du gouvernement, M. le Ministre des affaires étrangères qui, hier, dès que le drame a été connu, ont appelé l’Ambassade et écrit à leurs homologues pour condamner le brutal attentat et manifester leur soutien sans faille. Cet après-midi, à l’appel du gouvernement andorran, à 16 h, un recueillement aura lieu dans les Administrations, les communes, de nombreuses institutions et entreprises publiques et privées ainsi qu’au Parlement. Merci pour ce geste d’émotion et de solidarité.

Contre la terreur et la barbarie la liberté sera la plus forte.

Vive la République, vive la France !

Je vous demande maintenant d’observer une minute de silence en mémoire des victimes :
Frédéric Boisseau,
Franck Brinsolaro,
Jean Cabut (alias Cabu),
Elsa Cayat,
Stéphane Charbonnier (alias Charb),
Philippe Honoré,
Bernard Maris,
Ahmed Merabet,
Mustapha Ourrad,
Michel Renaud,
Bernard Verlhac (alias Tignous),
Georges Wolinski./.

Mme l'Ambassadrice a prononcé une allocution lors de l'hommage aux victimes de l'attentat
Mme l'Ambassadrice a prononcé une allocution lors de l'hommage aux victimes de l'attentat
La Ministre de la santé, Mme Cristina Rodriguez, signe le receuil de condoléances mis en palce à l'Ambassade

Dernière modification : 09/01/2015

Haut de page