Présidence polonaise du Conseil de l’Union européenne du 1er juillet au 31 décembre 2011

"Le 30 juin 2011, la Hongrie passe le témoin de la présidence du Conseil de l’Union européenne à la Pologne. Cette séquence est d’autant plus symbolique et forte pour l’Union que ces deux pays du Groupe de Visegrad, liés par des liens historiques séculaires, États membres de l’Union européenne depuis 2004, exercent tous deux cette présidence pour la première fois de leur histoire.

Un trio de présidences polonaise, danoise et chypriote va maintenant succéder au trio de présidences espagnole, belge et hongroise. Le ministère des Affaires étrangères et européennes tient à saluer le travail accompli par la Hongrie durant sa première présidence et que reflètent les conclusions du dernier Conseil européen. Hommage doit être rendu à Budapest pour avoir parfaitement joué son rôle de médiation entre les États membres et les institutions de l’Union, en cette période où la mise en œuvre du Traité de Lisbonne offre de nouvelles opportunités pour le fonctionnement institutionnel de l’UE.

Au cours de ce semestre de présidence hongroise, ont pu aboutir des dossiers majeurs comme la révision du traité créant le mécanisme européen de stabilité, la modification du Fonds européen de stabilité financière et le pacte pour l’euro plus ; par ailleurs, la Hongrie transmet à la Pologne le dossier de la mise en place de la gouvernance économique : il reviendra maintenant à la présidence polonaise de conduire à son terme la négociation bien engagée par la présidence hongroise avec le Parlement européen sur le paquet législatif.

La présidence hongroise a par ailleurs heureusement mené à leur terme les négociations d’adhésion avec la Croatie, que nous accueillerons donc comme le 28e État membre de l’Union en 2013 ; la présidence hongroise a par ailleurs permis la définition d’un cadre d’action européen pour l’intégration des Roms et l’adoption de la stratégie Danube.

En dépit de sérieuses tensions liées à la situation politique intérieure de la Hongrie, celle-ci a montré son engagement européen qui, n’en doutons pas, se sera confirmé tout au long de cette présidence réussie.

Sous la présidence polonaise, vont s’ouvrir et se poursuivre des négociations sur un certain nombre de questions majeures : lancement du débat sur les nouvelles perspectives financières 2014-2020, après la présentation toute récente des propositions de la Commission, approfondissement du marché intérieur, développement de notre politique de voisinage sud, permettant de mieux accompagner le "printemps arabe", mais aussi tenue d’un nouveau sommet avec les pays du Partenariat oriental, les 29 et 30 septembre prochains à Varsovie. Nous apportons notre appui et saluons la volonté exprimée par la Pologne de renforcer la politique européenne de sécurité et de défense commune, ainsi que la sécurité énergétique extérieure.

Dans cet esprit, nous formons tous nos vœux de succès pour cette nouvelle présidence, afin qu’elle puisse répondre aux nouveaux défis que traverse l’UE : nous sommes confiants dans sa capacité d’agir pour défendre nos intérêts et nos valeurs là où ils sont en jeu."

Déclaration du porte-parole du 1er juillet 2011

Sur le site du Conseil de l’Union européenne www.consilium.europa.eu :

* Programme des travaux de la présidence polonaise (PDF)

Sur le site de la présidence polonaise du conseil de l’Union européenne :
(http://pl2011.eu)

* Les priorités et programme de la présidence polonaise

* Le calendrier de la présidence polonaise

* Le programme de travail commun des présidences polonaise, danoise et chypriote (PDF)

Voir aussi :

* www.touteleurope.eu

Dernière modification : 04/07/2011

Haut de page