Recéption à l’occsaion de la visite d’une délégation de l’UNESCO

Monsieur le Ministre,
Mesdames et Messieurs les Secrétaires d’Etat,
Monsieur le Représentant du Coprince,
Excellences Messieurs les Ambassadeurs d’Espagne et du Portugal,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Je tiens à souhaiter la bienvenue, en la Résidence de France en Andorre, à tous les participants et accompagnateurs du programme de formation approfondie en planification et gestion de l’éducation, organisé par la Commission nationale française pour l’UNESCO, à l’intention des responsables de systèmes éducatifs en formation à l’Institut international de planification de l’éducation (IIPE).

Vous avez pu découvrir, au cours de votre visite en Andorre le fonctionnement d’un système qui a la particularité d’être composé de 3 enseignements différents, l’enseignement andorran, en langue catalane, l’enseignement espagnol, dispensé en langue castillane et l’enseignement en langue française.

Je tiens à dire aujourd’hui combien l’enseignement français en Andorre est important pour le pays que je représente. Ce système a formé nombre de jeunes andorrans, il assure aujourd’hui la scolarisation de plus d’un tiers des élèves de la Principauté.
Je formule néanmoins le vœu qu’un plus grand nombre de bacheliers décident de poursuivre leur formation supérieure dans le cadre de l’enseignement universitaire français. Il en va, à long terme, d’un équilibre culturel assuré par la connaissance et l’usage des trois langues, le catalan, le français et le castillan, ce que les générations passées successives de cette Principauté ont toujours voulu maintenir.
Dans le monde présent et à venir, cette particularité s’avère être un atout international d’une valeur inestimable que tout un chacun doit veiller à entretenir.

Je tiens à saluer particulièrement tous les représentants des pays Africains, Asiatiques, du Moyen Orient et d’Océanie et les remercier de leur présence ici. Effectivement, l’Ambassadeur de France que je suis ne peut oublier ses précédentes fonctions dans nombre de pays africains ainsi que sa formation primaire et secondaire dans des lycées français en Asie et plus particulièrement au Cambodge où j’ai passé une grande partie de mon enfance et de ma jeunesse.

Je termine ici mon propos en espérant que votre séjour en Andorre sera fructueux, ce dont je ne doute pas un seul instant, et souhaite à toutes et à tous une bonne continuation dans l’accomplissement de vos journées d’études dans ce beau pays.

Je vous remercie.

Dernière modification : 17/01/2011

Haut de page